Le parcours vers le sommet


Il était déjà 20h. Après une heure de route, Marcelle était enfin arrivée dans la ville où elle travaillait, la ville de Laon, dans le département de l’Aisne ( un département Français). Descendue à la gare, Marcelle devrait reprendre un bus pour aller chez son amie qui l’hébergeait. Mais il n’y avait plus de bus. C’était un dimanche soir et les heures de circulation des bus étaient déjà dépassées. Il fallait donc marcher. La destination de Marcelle n’était qu’à 2 kilomètres environ de la gare. Mais ce qui allait rendre ce parcours difficile pour elle, c’était le relief de la ville.

En effet, la ville de Laon est structurée en 2 parties. Une partie surélevée (ville haute) située sur le plateau, et l’autre partie dans la « vallée » (ville basse). La gare se situait dans la ville basse et l’appartement de l’amie de Marcelle, dans la ville haute. Elle avait l’habitude de descendre le plateau via une rampe un peu plus éloignée de la gare. C’était son raccourci pour aller à son lieu de travail. Mais elle n’avait jamais remonter le plateau à pied.
En face de la gare, il y avait des escaliers destinés à faciliter la montée. Elle l’emprunta. Mais arrivée presque à la moitié, elle fit demi-tour car elle avait cédé à la peur de la hauteur, et de l’obscurité. Même s’il y avait de petits lampadaires, il faisait sombre car leurs portées n’étaient assez pour couvrir les marches. Marcelle voyait à peine les marches dans cette obscurité légèrement éclairée par des guirlandes de Noël.

Quelques minutes de marche plus tard, elle trouva une rampe qui semblait plus éclairée. Avec son sac à dos d’environ 2 kilos, elle commença à monter cette rampe qui était plus raide que celle qu’elle connaissait. Elle était seule. Au bout de quelques minutes de montée, elle sentait la fatigue dans son corps. Elle était à bout de souffle,  la peur commençait à monter à nouveau. Il faisait sombre à certains endroits et il n’y avait personne.  Le silence régnait. On pouvait entendre le bruissement des feuilles des arbres autour et les sifflements de quelques animaux.

Plus elle montait, plus l’envie de faire marche arrière augmentait. La douleur au niveau de ses pieds et de son dos devenait de plus en plus intense. Son  adrénaline montait. Malgré tout ce qu’elle ressentait dans son corps, elle entendit une voix intérieure lui dire : « continue, n’ai pas peur, tu as reçu l’esprit qui domine sur la peur, continue encore un peu ne lâche pas ». Elle se répéta la phrase et poursuivit sa montée sans se relâcher. 

Arrivée à un endroit précis, il n’ y avait plus de lampadaires. La peur surgit à nouveau. Devrait-elle faire demi-tour, devrait-elle continuer en courant pour passer rapidement cette zone obscure ? 

Sur la base de ce que lui  disait la voix intérieure, elle rassembla toutes ses forces et commença à courir sur cette rampe si raide et si difficile à monter. Elle savait qu’elle était proche du sommet. 

Quelques mètres plus loin, elle aperçut un lampadaire, elle arrêta de courir et repris la marche, essoufflée et tremblante. Elle arriva sur une autre rampe moins raide. Elle continuait encore à monter encore et encore.

Après avoir surmonté toutes ces difficultés, elle arriva enfin au sommet. Waooh! quelle détermination !

Pour atteindre ta destinée, il y a un chemin à parcourir et un prix à payer. Dans ce parcours tu vas ressentir de la douleur, tu auras envie d’abandonner. Tu vas avoir des zones d’obscurité. Mais seul l’esprit qui est en toi te guidera pour prendre la bonne décision.

Si tu es connecté(e) à l’Esprit de  Dieu ( cette voix intérieure qui parlait à Marcelle), si tu l’écoutes, tu arriveras à ta destination. Mais si tu écoutes la voix de la peur tu abandonneras (comme Marcelle quand elle a abandonné les escaliers ).

N’ai pas peur des difficultés que tu vas rencontrer. Soit juste connectée à la bonne fréquence et soit conscient de qui est avec toi et en toi.

Photo crédit : limandjaro.over-blog.com

2 commentaires sur “Le parcours vers le sommet

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :